www.claudereichman.com


Accueil | Articles | Livres | Agenda | Le fait du jour | Programme

 

 

La Révolution bleue
____________________________________________

 

tractbleu.jpg (23719 octets)
 
Les cahiers de doléances
______________________

En 1789
, c'est par les cahiers de doléances que le peuple a pu faire connaître sa volonté.
217 ans après la Révolution, le peuple est à nouveau muselé.
La Révolution bleue ouvre ses cahiers de doléances
Exprimez-vous en adressant votre opinion par courriel à l'adresse suivante :
cahierdoleances@yahoo.fr
______________________________________________________


 


Le régime est proche de sa fin

Le cycle concernant la vie des nations de l'historien écossais Alexander Fraser Tytler, bien que vieux de plus de deux siècles, n'en demeure pas moins aujourd'hui intéressant à constater.
Selon Tytler, la durée moyenne des nations serait d'environ deux cents ans, au travers des étapes suivantes :

de la servitude à la foi en Dieu
de la foi au courage
du courage à la liberté
de la liberté à l'abondance
de l'abondance à la complaisance
de la complaisance à l'apathie
de l'apathie à la dépendance
de la dépendance à la servitude.(*)

Ce qui laisserait à penser que la France se situerait dans l'étape 7, proche de la fin de cycle ?

D'autant que Tytler, contemporain de la Révolution française, reconnaissait qu'un régime démocratique ne peut perdurer dès lors que la majorité élit toujours le candidat qui promet le plus aux frais du trésor public, avec pour conséquence que la démocratie croule sous le poids d'une politique fiscale immodérée.(*)

Si Lord Alexander était aujourd'hui à l'Elysée, c'est un WAKE UP CALL qu'il proclamerait et non des annonces mensongères de milliards d'Euros qui n'existent plus.

Westerner
(7/3/09).

(*) extrait de Wikipedia
_________________________________________________________________________________________

Intéressement à la Sécurité sociale

Je viens de lire avec intérêt votre réponse aux "trois questions" de Valeurs Actuelles à propos de votre article intitulé "Halte au racisme".

Vous y révélez que les cheminots ont droit à une prime de 207 euros au titre de la participation aux bénéfices.

Vous dénoncez fort justement ce principe au motif que la SNCF ne dégage un bénéfice que grâce aux 13 milliards de subvention qu'elle reçoit de l'Etat.

Je me permets donc de vous signaler que, depuis l'exercice 2002, les agents de la sécurité sociale perçoivent une prime au titre de "l'intéressement"...

A titre d'exemple, la prime versée en juin dernier s'élevait à environ 410 € pour un cadre subalterne (la prime est bien entendue hiérarchisée et peut ainsi s'élever à plusieurs milliers d'euros pour un agent de direction...).

Considérant tout à la fois l'ampleur du fameux trou et la coquette enveloppe que représente cette prime "d'intéressement" quand on sait que les différentes branches de la sécurité sociale emploient quelque 180.000 agents, on est bien obligé de considérer que la recherche d'économies ne s'opère pas à la source... Il est vrai que ces organismes considèrent leur taux de frais généraux comme infinitésimal puisqu'ils le rapportent au montant des prestations (plus ce dernier grimpe, plus l'indicateur est flatteur, cela fait peut-être l'objet d'une autre prime...).

Je pourrais également vous parler du sort des crédits non consommés en fin d'exercice qui, "remontés" aux caisses nationales où ils font l'objet d'un savant traitement, "redescendent" ensuite vers les caisses de base sous forme de "crédits reportés" à consommer sans modération et impérativement avant le 31 décembre...

J.C.
(2/3 /09).
_________________________________________________________________________________________

Les bévues du Président

  Certes, il cause bien notre Sarkozy, mais quand on se présente en technocrate confirmé et que l’on veut donner des leçons d’économie, faut-il encore faire preuve d’un peu plus de connaissances, d’impartialité et de modestie.

 Pour faire court, les explications sur la différence entre les investissements intellectuels et les investissements matériels mériteraient davantage de développements que la comparaison entre le « pont qui reste » et le fonctionnaire « qui coûte »  sans apporter de contrepartie.

 Le tableau haineux de la situation économique en Grande Bretagne n’est guère plus convaincant d’autant qu’il est en grande partie inexact. Est-ce pour se démarquer de Mme Thatcher, qui elle a réussi à remettre son pays sur les rails, ou pour plaire aux derniers nostalgiques du général de Gaulle qui se plaisait à diaboliser nos voisins d’Outre Manche ?

 Bien malvenue est donc cette comparaison entre France et Angleterre : M Sarkozy parle du grand désert industriel de la Grande Bretagne, feignant d’oublier que la France suit exactement le même chemin et que le nombre d’emplois dans le secteur industriel ne cesse de baisser chaque année.  Il suffit de se promener dans la Petite Couronne de Paris pour s’en rendre visuellement compte !

 Fausses aussi, ces affirmations assénées, prétendant que tout le mal vient de Wall Street, alors que toutes les banques européennes se sont engagées dans les mêmes voies sulfureuses, et que l’Etat n’a rien fait pour enrayer la spéculation immobilière, sinon ramasser le pognon via les droits d’enregistrements ou l’ISF,  et pousser les petits Français à devenir propriétaires par tous les moyens, dans un contexte immobilier extrêmement défavorable, les exposant au surendettement et  à payer finalement leur bien, deux ou trois fois leur valeur réelle.

 C’est trop facile de trouver des boucs émissaires à des milliers de kilomètres.

Faux encore sont les chiffres sur la part des « services » dans l’économie nationale.

 Etranges sont encore les propos concernant la Tchéquie : comment peut on défendre la construction de l’Europe et battre en brèche publiquement les fondements mêmes de la CEE, c'est-à-dire la libertés de circulation des personnes et des biens ? Tout cela dans le seul but de plaire aux grands syndicats de l’automobile ! Le protectionnisme intra-européen, il fallait l’inventer !

 Enfin, à plusieurs reprises, M. Sarkozy parle des « ministres de la diversité » pour désigner ses collaboratrices, Miss Dati et Miss Yadé. La désignation est bien curieuse, comme si ces personnes avaient été choisies sur des critères de couleur de peau, laissant donc penser que les autres ministres avaient droit à d’autres critères. Les africaines de service, c’est pas très sympa et cela relève d’une psychologie bien étrange, véhiculant tous les relents du paternalisme de la discrimination positive.

 Condescendance du même acabit que l’on retrouve dans l’envolée lyrique de Nicolas Sarkozy sur le Président américain : un discours bien français, bourré de clichés sur les USA, dont le président semble assez mal connaître l’histoire contemporaine.

 Enfin, malhonnête est l’amalgame qui a été fait entre les évêques intégristes et les propos négationnistes de Mgr Williamson qui n’ont rien à voir avec la théologie de Mgr Lefèvre, sinon la concomitance des initiatives d’un pape maladroit, qui s’apercevant de son erreur s’est pourtant immédiatement ressaisi. 

 Enfin, on aura eu droit au couplet facile sur « l’extrême droite » dont M. Sarkozy n’a pourtant pas hésité à rafler les voix en 2007 en tenant des discours de circonstance pour le moins respectueux à l’égard du Front national, parti mis en place avec succès par François Mitterrand pour casser la droite.

 M. Sarkozy s’est cru obligé de répondre aux sollicitations de la presse, après la journée d’action du 29 janvier 2009. Qui l’obligeait sinon lui-même ?  Pourquoi ne s’est il pas contenté de charger son Premier ministre d’exposer la politique économique du gouvernement ?

 Se plaçant sur le terrain de l’argumentaire technocratique, M. Sarkozy a probablement fait une erreur stratégique majeure. On attendait que le Président parle à son pays et de son pays. Or l’on assiste à une prestation grand public, sur le mode de celles des  « Universités de tous les savoirs » où tout est tellement vulgarisé que le néophyte n’en retient rien ou ne retiendra que ce qu’on lui dira plus tard de retenir … D’où d’ailleurs la vanité des sondages.

 Par contre, les experts, en fonction de leurs préoccupations politiques, n’ont pas manqué de relever les failles d’un discours prétendument scientifique, qui se voulait un cours d’économie et de politique sociale dans un cadre qui ne s’y prêtait pas. La grande presse, n’attendant que de faire tomber le président, n’a pas raté l’occasion de leur donner immédiatement la parole…

 Tout mélange des genres a ses limites !

Ph. F.
(7/2/08).
_____________________________________________________________________________________________________

 Cher Monsieur Reichman,

Je lis tous vos articles et suis chaque fois en admiration devant votre lucidité. Tout ce que vous dites est vrai. Mais, comment faire ? Dans votre dernière video, vous terminez, très justement, par le constat que la voie du renouveau est bouchée par la système. En outre, qui voyez-vous pour nous représenter ? Qui serait assez fort et populaire (horrible mot, qui fait penser à Besancenot) pour bouger les foules et les conduire ? Les hommes qui pensent vrai, qui ont l'amour de leur pays, avant tout, sont malheureusement, comme vous et moi trop âgés. Les jeunes ne peuvent plus penser clairement, ils ont trop subi l'intoxication de l'éducation nationale, des médias et des politiques. Les grands hommes d'Etat sont issus des moments difficiles. Le dernier fut De Gaulle, malgré certains épisodes douloureux, comme celui de l'Algérie. Nous ne trouverons plus ce genre de dirigeant, sauf et il ne faut pas l'espérer, si nous sombrons complètement.

Pardonnez moi, cher Monsieur Reichman, de coucher sur ce papier des réflexions sans construction ni suites, mais sachez que jusqu'à la fin, même si cela est inutile, je continuerai à crier ce que je pense et que vous pensez. Cela m'isole d'ailleurs complètement. Je fais partie d'un club de sport, à 75 ans, je joue encore au tennis. Il faut voir les membres de ce club s'égailler comme des oiseaux quand j'exprime un sentiment, qui, en général est partagé par beaucoup de personnes mais qui n'osent pas l'avouer.

Cordialement

M. G.
(7/2/09).
_____________________________________________________________________________________________________

 D comme démission des pouvoirs publics

A nouveau la FIDL a encore frappé en relançant unilatéralement l’offensive lycéenne le jeudi 15 janvier 2009. Et pourquoi s’en priverait elle ?
Les médias officiels ont largement tu les débordements de toute nature qu’ont dû subir tant les élèves et leurs familles que les agents de l’Education Nationale.
Et tout laisse à penser que les forces de l’ordre ont eu des consignes pour intervenir le moins possible, alors que tout le monde savait pertinemment ce qui se tramait !
Ni l’ordre public ni le respect de l’état de droit, ne semblent désormais une priorité !

Résultat : des barricades faites de poubelles et de panneaux de chantier se dressent chaque matin devant les portes de nombreux lycées publics, tant à Paris qu’en province.
Une poignée d’agités décident de qui peut rentrer et qui doit rester dehors, tandis que les équipes de direction tentent, sans concours de la force publique, d’assurer tant bien que mal la sécurité des biens et des personnes placées sous leur responsabilité…
Et le plus inquiétant c’est que personne ne s’en émeut, tant la prise de pouvoir par des minorités agissantes autoproclamées s’est banalisée.
Il est vrai que la complaisance des médias et des intellectuels envers la culture soixantehuitarde a parfaitement formaté l’opinion publique dans ce sens.

Voilà la réalité de la France d’aujourd’hui, qui n’est pourtant ni en guerre ni en climat insurrectionnel. Il semble normal que l’autorité de l’Etat se trouve ridiculisée en permanence.
C’est une crise de confiance très grave envers les institutions, dont les élus de droite comme de gauche devraient avoir un peu plus conscience.
A nouveau, c’est la rue qui gouverne, ou plus précisément aujourd’hui la FIDL, cette association Loi 1901 financée par de l’argent public dont la Cour des Comptes dit qu’il n’entre pas dans ses missions de contrôler sa gestion ! C’est tellement plus pratique !

Ainsi M. Darcos et ses commanditaires ont déjà probablement perdu la partie alors que pourtant les syndicats enseignants ont eu bien du mal à mobiliser leurs maigres troupes..
Les effets d’annonce, les appels au dialogue et à la concertation avec le tout venant auront bien du mal à masquer la triste réalité : la démission des pouvoirs publics face aux atteintes à la démocratie et à l’état de droit.
Un jour viendra où la France tombera comme un fruit mûr. Entre les mains de qui ? Seul l’avenir le dira !

Ph. F.
Professeur à Paris
(20/1/09).
_________________________________________________________________________________________

Je me suis amusé (si l’on peut dire) à faire une représentation graphique des dépenses des Français sur la base du salaire réel, c’est à dire la valeur réelle de leur travail.

Il en ressort une toute autre lecture que celle qui nous est donnée par les medias et les politiques, ceux-ci ne se basant traditionnellement que sur le seul revenu disponible.

Ainsi, ce ne sont pas d’hypothétiques mesures sur les prix de l’alimentation ou les loyers qui changeront grand chose au pouvoir d’achat des Français, puisque le plus gros de leurs dépenses est constitué d’impôts et taxes (+ de 55% des dépenses!). Sans réduction de ces dépenses on ne changera pas grand chose à la situation.

Réduction des dépenses publiques et baisse des cotisations par une mise en concurrence des caisses (maladie, chômage, vieillesse) sont les seules solutions pour rendre aux Français de manière significative leur pouvoir d’achat.

Je précise que si les 25,2% de l’INSEE ne donnent que 297 euros pour le logement, l'éclairage et le chauffage, ce qui peut paraître sous-estimé, c’est lié au fait que les chiffres sont ceux de la moyenne, et non de la médiane.

Je n’ai pas trouvé les données médianes, qui seraient probablement plus représentatives.

Salutations

GPDF
(9/3/08)
_________________________________________________________________________________________

Lors de son séjour récent dans l'ancienne Barbarie, où il ne faut pas confondre berbère et barbare, notre pétulant monarque républicain nous apprend qu'antisémitisme et islamophobie c'est kifkif : autre bonne manière de répondre au nouveau coup de dey.
Dans la linguistique présidentielle où le politiquement correct a peine à se dissimuler derrière la faconde, race et religion seraient donc similaires.
C'est vite oublier qu'en rhétorique, un sophisme peut en cacher un autre.
De là à dire en effet que nos républiques maçonniques de par leur anticléricalisme seraient racistes ! Pourquoi pas ?
Guerre des mots, mots de guerre, c'est ce à quoi est entrain de nous mener à notre insu, depuis 1981, cette perfide et lente dégradation de notre liberté de s'exprimer qu'est la manipulation de l'opinion publique par la désinformation, au confluent de la démocratie et du totalitarisme.
Attention braves gens, si nous ne voulons pas que dhimmitude rime avec servitude, il va falloir se réveiller et devenir des gens braves, n'en déplaisent aux nouveaux Logomacos théologaux qui se cachent parmi nous et pour qui la religion d'Arcadius, le sésame des contrats mirobolants, pourrait bien égaler à terme celle du culte du surhomme ou du prolétariat.

Wollter
(6/12/07).
_________________________________________________________________________________________

Je suis tombé par hasard sur votre blog en recherchant des infos sur la Sécu. Car je reviens des USA, et je ne suis pas salarié (je travaille depuis la France pour une compagnie US ).
Et croyant que je devais m’inscrire je ne sais où (URSSAF et tout le tralala), je me suis dit quand même qu’en toute logique il me faudrait être assuré indépendamment pour être plus libre (comme tout être humain adulte et responsable)…bref je suis tombé comme ça sur la Révolution Bleue qui m’a beaucoup éclairé sur la situation plus que morose et déprimante à souhait de la France.
Quel contraste avec les USA ! Quelle tristesse et manque d’énergie positive dans mon pays qui est la France, mais que bien malgré moi je me dois de quitter, car ce pays ne m’a jamais correspondu et, s’il continue comme ça, ne me correspondra jamais.

Grâce a vos éclaircissements, j’ai pu enfin mettre un doigt sur les malheurs des Français (je ne m’y compte plus dedans, désolé). Moi, quand j’étais petit, je me rendais bien compte que l’ambiance environnante me déprimait, et j’entendais souvent (médias, école, parents..) me répéter sans cesse qu’il n’y a plus de débouchés, que le chômage augmente, que la guerre (de Yougoslavie) est toute proche blablabla… j’étais effrayé !
Mais mon but, c’était de bien travailler à l’école et de déguerpir aussitôt. De plus je rêvais de devenir chercheur, mais quand j’ai fait un stage en 4eme à l’INRA, je me suis dit que ce n’était pas vraiment les conditions que j’avais imaginées (bien sûr ma perception modelée par les films américains + reportages tv sur les USA )…

Bref l’informatique m’a semblée tout indiquée pour m’aider à m’échapper. Et je ne le regrette pas. Je me rends compte maintenant que c’est la France qui ne va pas, et pas les Français eux-mêmes, à qui on a menti, en leur parlant de cette prétendue solidarité comme si c’était moral et normal de payer pour un chômeur! Et j’en passe …
C’est vrai, tous ces mensonges qui ont fait porter un tel fardeau sur le pauvre dos des Français ! C’est un crime immoral, et la meilleure chose qui puisse arriver c’est de rendre la liberté aux Français, ils sont adultes, et responsables, à eux de prendre leurs responsabilités, et fini l’Etat “je mets des bâtons dans les roues”, en nous faisant croire qu’il fait tout son possible pour arranger les choses…

Ben voyons, honte à la France ! Honte à ces énarques de pacotille, y en a ras le bol ! Ouste, du balai, foutez le camp, même Sarko est minable, m’ayant fait croire qu’il serait celui qui changerait tout de fond en comble, eh ben tant pis pour moi….

Aussi je ne savais pas que notre pays était encore dans la plus totale illusion communiste ! Quelle claque !


David M.
(21/11/07).
_________________________________________________________________________________________

Régulièrement le détenteur d'un permis de transport en commun doit attester de son bon état de santé pour poursuivre son activité. Il en est de même pour le pilote de ligne et de bien d'autres professions en charge de la vie d'autrui.
Concernant le Président de la République, Chef des Armées disposant de l'arme nucléaire, aucun texte ne l'oblige à faire publier un bulletin de santé le concernant.
Après son élection en mai 1981, le président François Mitterrand s'était engagé à faire publier tous les six mois un bulletin de santé par son médecin personnel. En fait c'était pour mieux cacher son cancer métastasé de la prostate avec diffusion osseuse, diagnostiqué dès le 16 novembre 1981 et révélé le 16 septembre 1992. L'affaire du docteur Claude Gubler, médecin personnel du président n'est pas sans nous interroger sur les réelles aptitudes du président à gouverner la France, notamment à partir de 1995.
Autre cas connu, celui du général Maurice Gamelin qui souffrait d'une syphilis quaternaire. "Il est possible", lit-on sur Wikipedia "que cette maladie ait eu un impact négatif sur sa lucidité". Il est en effet reconnu que l'armée française avait les moyens de contrer l'offensive allemande, pour autant que l'ordre de bataille eût été déployé efficacement avec des appuis et des liaisons appropriés.
Gageons que la pipolomanie de notre actuel président est sans conséquence.
A défaut d'en savoir plus pour l'instant, nous souhaiterions que les prochains candidats à l'élection présidentielle attestent de leur état de santé tant physique que psychique : sage précaution dans ce monde fou..

Mme Ch. F.
(05/11/07).
_________________________________________________________________________________________

Face à l'ignoble trahison du Président Nicolas Sarkozy concernant sa volte-face du 28 août 2007 en faveur de l'adhésion de la Turquie dans l'Union européenne : véritable entourloupe à l'égard d'une partie de son électorat, on conçoit mal à présent, que le Chef de l'Etat puisse faire appel à la confiance des Français en cas de crise grave.
Les Anglais, à qui nous devons beaucoup dans l'art et la manière de gouverner, avaient instauré dès la fin du XIVème siècle une procédure dite de l'impeachment, destinée à contourner le principe du régime qui édictait que "le roi ne peut mal faire".
Toujours en vigueur en Grande-Bretagne, l'impeachment s'étend aujourd'hui aux agents de la couronne et n'est d'autant rarement appliqué qu'il est véritablement dissuasif.
Rappelons que les Etats-Unis ont eux aussi adopté cette procédure qui au cours du XXème siècle fut mise en oeuvre à deux reprises. En 1974 contre le président Richard Nixon pris dans le scandale du Watergate et qui préféra démissionner. A nouveau, elle fut engagée le 8 octobre 1998 contre le président Bill Clinton suite à l'affaire Monicagate. Clinton sera acquitté.
Les révélations à présent bien connues de Jean Montaldo, sans parler des affaires aujourd'hui en cours, nécessiteraient qu'une telle procédure existât en France. C'est pourquoi nous suggérons dans ce cahier de doléances que le chef de l'Etat en particulier, puisse être sanctionné par un "carton jaune" pour tout manquement grave dans l'exercice de ses fonctions.

J-C. F.
(15/10/07)
_________________________________________________________________________________________

Mentir en politique, Niccolo Machiavelli puis Jonathan Swift nous ont appris que le Prince se devait de tromper son peuple pour son bien.
Nicolas Sarkozy, à peine installé au pouvoir n'a pas failli à la règle : tradition Ve République oblige.
Si mentir est un art, faut-il au moins savoir le faire par omission, ce dont Nicolas Sarkozy, ivre de pouvoir, n'a pas cru nécessaire.
Mais rappelons plutôt les faits.
Le 2 mai 2007, dans un débat qui l'opposait à Ségolène Royal, temps fort de la campagne électorale, Nicolas Sarkozy déclarait : " Si je suis élu Président de la République, je m'opposerai à l'entrée de la Turquie dans l'Europe. La Turquie, c'est l'Asie mineure mais pas l'Europe." Et,pour rafler l'électorat lepéniste, de promettre solennellement :"Je ne vous mentirai pas, je ne vous trahirai pas, je ne vous décevrai pas !"
Quatre mois plus tard, le 28 août 2007, le Président Nicolas Sarkozy devant la conférence des ambassadeurs, admet officiellement et publiquement le principe de l'adhésion de la Turquie où le même jour, Abdullah Gül, issu de la mouvance islamiste, venait d'être élu Président de la République turque.
Après Chirac, cocu une deuxième fois avec Sarkozy, c'est trop !
"Bien fait !" diront certains, "fallait s'abstenir de voter !"
En fait, le plus grave, c'est que ce genre de mensonge grossier, qui s'apparente à une véritable escroquerie électorale, décrédibilise complètement la démocratie et nous prépare au pire.
A quoi bon faire confiance à un candidat qui, au cours de sa campagne vous dit :"Rien n'est plus important pour moi que le respect de la parole donnée" (Marseille 19/04/07), alors qu'à peine élu, il vous trahit.
Sans attendre cinq ans, les électeurs devraient pouvoir sanctionner une telle escroquerie. Mais voilà, les jeux sont faits. Si ce n'est que les Français sont las d'être trompés une fois de plus.
La Révolution bleue, à n'en plus douter, leur en donnera plus tôt que prévu l'occasion. Face à cette "reculade", sémantiquement plus correcte que "escroquerie", un député UMP n'aurait-il pas osé le mot "chiraquisation" ?

P. V.
(01/10/07)
_________________________________________________________________________________________



Très longtemps nos dirigeants nous ont caché la véritable situation des finances publiques.

Les lecteurs et auditeurs de Claude Reichman quant à eux, savaient depuis plusieurs années ce qu'il en était et surtout, ce qu'il en adviendrait : le pire restant devant nous.

"En renonçant à une vraie réforme sociale, Sarkozy condamne la France à la faillite". Coïncidence ! Cet article de Claude Reichman devançait de quelques jours la déclaration du 21 septembre 2007, du premier ministre François Fillon qui devant les élus corses reconnaissait "être à la tête d'un état en situation de faillite". Propos embarrassants qui n'ont pu être démentis, d'autant que 48 heures plus tard, le Président de la BCE, Jean-Claude Trichet estimait sur Europe 1 que François Fillon avait eu "raison de souligner le fait que les finances publiques françaises sont en très grandes difficultés."

Maintenant que nous en savons un peu plus, nous aurions tout autant préféré qu'un audit eut été fait dès l'entrée en fonction du nouveau président, comme le préconisait au cours de sa campagne électorale, Jean-Marie le Pen, dont faut-il le rappeler, la majorité de ses idées furent spoliées par Sarkozy.

En talentueux avocat qu'il est, Sarkozy a préféré la pédagogie, pensant ainsi "donner du temps au temps" comme ses prédécesseurs. Le malheur c'est qu'aujourd'hui le temps presse et que l'eau monte dans la salle des machines du bateau France.

Pourquoi en sommes-nous arrivés là ?

L'académicien Maurice Druon nous l'explique très bien, dans son petit livre, toujours d'actualité, intitulé : la France aux ordres d'un cadavre (ISBN 2-87706-397-6).   

 Depuis la Libération, la France vit en effet en régime semi-marxiste, seul pays d'Europe à se trouver d'ailleurs dans cette situation paradoxale.

Fonction publique, secteur nationalisé, conventions collectives, code du travail, fiscalité, justice, enseignement, recherche...tout est gangrené par l'héritage idéologique du PCF dont les effets sont tellement entrés dans nos moeurs que le citoyen lambda ne s'en aperçoit même plus. 

Aujourd'hui, cela fait plus de cent jours que Sarkozy est au pouvoir et déjà d'aucuns le comparent un peu à Gorbatchev.

Souvenons nous de ce que fit Gorbatchev. Il restructura avec la perestroika et innova une nouvelle politique d'ouverture en matière d'information et de culture appelée glasnost : rien de plus. C'est exactement ce que fait Sarkozy. Il ne manque plus que la hardiesse d'un Boris Eltsine  pour que la Révolution Bleue qui est en marche * réussisse. Espérons sans trop de casse ! Ce que malheureusement, contrairement aux anglo-saxons, les français ne savent pas faire.

 Wiking 14 (24/9/07)

 (*) titre du livre de Claude Reichman et Christophe Mounicq  
_________________________________________________________________________________________________        

 J'ai visionné l'interview que Philippe TESSON a accordée à Claude REICHMAN en juillet 2007 et je partage entièrement son diagnostic sur le mal français qui, selon lui, s'apparente à un grand sommeil, à un état de léthargie et de résignation, voire même de déréliction auquel Nicolas SARKOZY a proposé comme remède immédiat, sa propre personne. N. SARKOZY a interragi comme un thérapeute sur ses concitoyens, en leur insufflant toute son énergie distillée très habilement et très intelligiblement avec une détermination portée par une voix d'orateur aussi claire que rassurante dont les effets roboratifs et stimulants sur l'état de santé des esprits ont été fulgurants et spectaculaires comme l'ont prouvé les résultats des élections.

Peut-être aurait-il fait un excellent médecin s'il n'avait fait le choix de la politique. Car comme chacun le sait ou l'a expérimenté, une grande partie de la guérison est induite par les qualités d'empathie où le médecin puise l'inspiration pour exprimer, formuler en un langage clair et sur le ton le plus juste, les maux par les mots que le patient s'approprie et avec lesquels il peut surmonter la maladie.

Toute la campagne de N. SARKOZY s'apparente à une psychothérapie collective avec un effet orangina façon "j'vais vous secouer pour faire remonter à la surface le meilleur de vous-mêmes". Et cette audacieuse façon d'aborder ses concitoyens était très ajustée à leurs attentes.

Maintenant, voyons si le médecin, après avoir réveillé l'espoir du malade, est capable de lui proposer des remèdes innovants là où tous les autres ont échoué...

Citoyennement,

Dr D. A. (10/9/07)
_________________________________________________________________________________________

PREPAREZ VOUS A TRAVAILLER POUR EUX

>>> Pour chaque député non réélu les Français devront payer 417 120 Euros =
>>> 60 mois x 6952 euros d'indemnités .....
>>> Nouvelle indemnité chômage des députés
>>> Repris ce matin sur RMC par JJ BOURDIN
>>> Les élus de la gauche à la droite sont tous d'accord ! J'en suis
>>> écoeuré, la plupart des médias ne pipent pas mot !!!
>>> Et à l'issue des 5 ans, ils percevront "à vie" 20 % de ce traitement
>>> Alors, faîtes des efforts, travaillez pour payer des impôts qui
>>> serviront à payer les "golden parachutes" de nos députés.
>>> 5 ans d'indemnité "chômage" pour les députés = parachute en or de
>>> 417.120 Euros
>>> Mais pourquoi 5 ans ? C'est précisément le temps d'une alternance
>>> législative.
>>> C'est scandaleux ! Au moment où les candidats nous parlent des efforts
>>> que devront consentir les Français pour réduire la dette et qu'ils
>>> dénoncent le train de vie dispendieux de l'Etat.
>>> Profession : politique = menteur professionnel !
>>> L'information sur la nouvelle indemnité "chômage" des députés a d'abord
>>> été révélée par "Le Canard Enchaîné" du 7 février 2007. Puis reprise et
>>> précisée par le Midi Libre le 1er Mars 2007.
>>> Curieusement à part ces deux médias, silence du côté des télés, radios
>>> ou des autres journaux, habituellement toujours prompts à
>>> dénoncer les parachutes en or de certains grands patrons (certes avec
>>> raison...).
>>> Pourquoi pas plus d'écho sur cette affaire ? Sans doute parce que cette
>>> loi votée en douce, l'a été à l'unanimité de tous les groupes
>>> politiques :
>>> UMP, PS, UDF et PCF, qui pour s'octroyer des avantages savent
>>> parfaitement s'entendre.
>>> Pour chaque député non réélu les Français devront payer 417.120 Euros =
>>> 60 mois x 6 952 euros d'indemnités !
>>> La confiance règne sur l'issue du prochain scrutin et les coquins et les
>>> copains s'organisent : JL Debré avant de partir a fait voter
>>> une loi adoptée à l'unanimité et dans le silence complet afin qu'un
>>> député non réélu touche pendant 60 mois au lieu de 6 mois son indemnité
>>> mensuelle nette qui est à ce jour selon info sur site Assemblée
>>> nationale en net mensuel 5178 euros, brute 6 952 euros.
>>> Le total de 60 mois d'inactivité en brut mensuel coûtent 417 180 euros
>>> par député non réélu !
>>> Les indemnités attribuées aux députés ont été définies par l'ordonnance
>>> n° 58-1210 du 13 décembre 1958. L'indemnité de base est calculée "par
>>> référence au traitement des fonctionnaires occupant des emplois de
>>> l'État classés dans la catégorie présentement dite hors échelle.
>>> Elle est égale à la moyenne du traitement le plus bas et du traitement
>>> le plus élevé de cette catégorie", ce qui correspond au traitement d'un
>>> conseiller d'État ayant moins d'une année d'ancienneté dans son grade.
>>> S'y ajoute l'indemnité de résidence, comme pour les fonctionnaires, au
>>> taux de 3 %. Selon l'article 2 de l'ordonnance précitée : "L'indemnité
>>> parlementaire est complétée par une indemnité dite de fonction". Le
>>> montant de cette indemnité est égal au quart du montant de l'indemnité
>>> parlementaire (indemnité parlementaire proprement dite majorée de
>>> l'indemnité de résidence)
>> Depuis le 1er février 2007, les indemnités mensuelles brutes sont les
>>> suivantes :
>>> - Indemnité de base :5 400, 32 euros
>>> - Indemnité de résidence (3 %) : 162, 01 euros
>>> - Indemnité de fonction (25 % du total) : 1 390, 58 ? Soit
>>> brut mensuel 6 952, 91 euros
>>> Retenues obligatoires
>>> Doivent être déduites du brut mensuel diverses retenues :
>>> - Cotisation à la caisse des pensions pendant les 15 premières années de
>>> mandat : 1 153, 08 euros
>>> - Contribution exceptionnelle de solidarité : 55, 62 Euros
>>> - Contribution sociale généralisée et contribution au remboursement de
>>> la dette sociale : 539,55 euros
>>> - Cotisation au fonds de garantie de ressources : 27,00 euros Soit net
>>> mensuel 5 177, 66 euros
>>> Avant de quitter la présidence de l'Assemblée Nationale, Jean Louis
>>> Debré, nouveau président du conseil constitutionnel, a fait un joli
>>> cadeau à ses amis députés de tous les partis : une loi, votée en
>>> catimini par tous les groupes, permettant à tous les députés non-réélus
>>> en juin prochain, de continuer à percevoir leur indemnité parlementaire
>>> pendant encore 60 mois, au lieu de 6 actuellement (et oui les temps sont
>>> durs!)
>>> Bien entendu cette généreuse "indemnité chômage" est totalement
>>> inconditionnelle, et l'heureux bénéficiaire de cette jolie rémunération
>>> de 4 ans et demi, n'est tenu à aucun engagement quelconque, comme par
>>> exemple justifier de la recherche d'un nouvel emploi, d'une visite
>>> mensuelle auprès d'un conseiller ANPE, ou d'une activité justifiant
>>> cette "aide sociale", bref, tout ce qui est demandé à des chômeurs
>>> ordinaires.
>> Voilà de quoi crève la République, de la corruption de ses élites, car
>>> évidemment aucun parti n'a protesté, vu que tous bénéficieront des
>>> largesses de M. Debré.
>>> Vous êtes scandalisé, alors ne restez pas indifférents, diffusez au
>>> moins ce message!

E.T. (5/9/07)
_________________________________________________________________________________________


M. Reichman, vos émissions sont de véritables bols d’air au milieu de cette pollution médiatique et de ces avis divergents et contradictoires habituels .J 'ai trouvé tout seul quelque chose d 'inadmissible chez Sarko, cette rupture avec la tradition de l 'amnistie des automobilistes qui pourrait être crédible  pour la France à une seule condition , c 'est de rompre aussi avec l 'amnistie de son prédécesseur à l’Elysée, c’est-à-dire faire répondre Chirac de ses crapuleries avec l 'affaire des HLM de Paris par exemple . Bien sûr, il n’en est rien . ....C'est ma raison de penser que tout ça est foutu ; les nouveaux ministres nommés servent uniquement à allonger la liste de ceux qui ont un salaire ou une retraite de ministre et à rien  d'autre. A suivre …
Cordialement.
M. D.,  ancien chef d’entreprise qui a dû arrêter, étouffé par les charges. (7/7/07)

_____________________________________________________________________________________________________

Savez-vous que les écoles françaises à l’étranger, dépendant du Ministère des Affaires Etrangères, sont payantes pour les petits FRANÇAIS au titre du fait qu’on leur a appliqué un statut d’Ecole Privée dépendant dudit ministère ?
Ceci en fait des enfants qui ne bénéficient nullement des mêmes droits des enfants français (ou non) en France Métropolitaine.
Or, les enseignants (au demeurant fort compétents) sont issus et dépendent de l’Education Nationale… et en suivent même les mouvements syndicaux de grève.
Jusqu’à maintenant, aucun candidat aux élections ne s’est ému de ce fait, sans doute du fait que l’éparpillement des non-bénéficiaires tout autour du globe fait qu’ils ne représentent point une force pouvant amener des mouvements sociaux.
C’est à faire savoir.
Bien cordialement.
J. R. (au Vietnam) (3/3/07).
_________________________________________________________________________________________

Marie-Ségolène et les éléphants.
Il semble que personne n'ait vu le subterfuge des socialistes, ils voulaient faire de la nouveauté pour regagner des voix, ils ont placé la jeune et photogénique Marie-Ségolène Royal, sachant bien qu'un jour, au vu de ses capacités (lire « La madone et le culbuto »), ils seraient obligés de revenir sur la scène en renfort. Alors ils lui ont fait promettre tout ce que les gens voulaient entendre (100 propositions), et ça a marché. Mais arrivée au bout de ses limites, les voilà comme prévu qui se précipitent dans la brèche... et le tour est joué. Les revoilà tous réunis sur le front, oubliant leur comédie et leurs différents savamment affichés médiatiquement.
Même la presse n'y a rien vu, et tout le monde est tombé dans le panneau, tout ému de revoir le battu de l'île de Ré, parti alors les larmes aux yeux, la main sur le cœur, promettant de ne jamais revenir sur la scène politique... Plus c'est gros et plus ça passe....
Comme faire du neuf avec du vieux ? Nous avons eu là une souris accouchant d'éléphants ...

Et les quinquas alors ?
J’ai 56 ans, et depuis six ans je galère de mission en mission, sous l'appellation de "manager de transition" que j'appellerais plutôt d'intérim "senior". J'ai cherché où poser mes valises, d'autant que l'on me demanderait de dépasser l'âge de la retraite en travaillant. Mais faudrait-il encore que je travaille encore quand j'aurai 60 ans ...
Aucun candidat ne parle des quinquas, des jeunes oui, je le comprends pour l'avoir été et en entretenir deux encore, puisqu'ils sont étudiants en médecine. Il faudra donc que je tienne jusqu'à 66 ans pour leur permettre de finir.
Dans mes "missions", les jeunes me voient comme le "papy", venant troubler leur indépendance juste acquise de leurs parents. Peu d'autorité puisque je ne fais que passer, comblant un trou dans une entreprise où la direction veut rajeunir ses cadres. Dans d'autres sociétés, j'ai rencontré des gens de mon âge, végétant à petit salaire, tenant à leur poste (si minable soit-il) et tentant par tous les moyens à ne pas me faire rester, "leur boulot jusqu'à la retraite" d'abord ....
Même les spécialistes français le reconnaissent, faire reconnaître les seniors n'est pas une mince affaire, et on est loin du résultat. Je vais jouer le jeu, mais sans y croire, j'ai encore deux bouches à nourrir. Lancer une affaire ? Je suis financier, et j'imagine mal le faire, d'autant que je connais trop bien toutes les difficultés qu'il y a à affronter en
France. J'aurais vingt ans de moins, je quitterais la France que j'aime pourtant.
Il n'y a que la France qui maltraite ainsi les quinquas, arrêtez ça s'il vous plait... ou enlevez le mot « Egalité » du drapeau...

S. B. (25/2/07).
_________________________________________________________________________________________

De tout coeur avec vous dans la Révolution bleue.
J'attends que l'on redonne la parole au peuple de France et que celle-ci ne soit plus censurée
Depuis quand les saltimbanques richissimes, chanteurs, acteurs, journalistes sont-ils la voix du peuple ?
Le peuple de France n'a pas besoin de ces donneurs de leçons qui sont si loin de la misère...
Je suis de tout coeur également avec votre ami Gérard Pince et vote les yeux fermés pour les douze premières mesures de son programme et principalement pour la première : "1-Suppression immédiate de toutes les lois et réglementations scélérates qui contredisent les libertés fondamentales. En tant que libre individu, je loue, j'achète et je vends à qui je veux. Je recrute qui je veux. Je pense, j'écris, je m'exprime, en privé ou en public, comme il me plait."
Je suis prêt à rentrer dans la garde nationale s'il le faut, car je ne peux tolérer certains faits vus à la télévision durant l'année qui a précédé.
D’ailleurs j'en arrive à plaindre ces fonctionnaires de la police, gendarmerie, CRS à qui l'on demande de ne pas réagir aux provocations.
Je pense que la fermeté n'a jamais fait de mal
Ce qui m'embête le plus, c'est de savoir qui représentera le mieux ces idées en avril prochain.
Vous avez une piste? Merci de me l'adresser.
Longue vie à la Révolution Bleue. 
P.J.(3/1/07).
_____________________________________________________________________________________________________

22/12/06

Je recherche les coups de gueule, les "y en a marre des gouvernements", trop de pression fiscale, tout y est muselé, tout le monde en parle mais rien ne vient ! Que faire contre cette dictature douce, tellement de fatigué d'essayer de me sortir de cette merde depuis si longtemps !
Tais-toi citoyen! qu'ils m'ont dit à l'oreille.
Je n'ai plus qu'à pleurer ce que je suis !
J’attends la mort maintenant, ai-je été si mauvais que çà de vouloir vivre libre et innocent de ma connerie !
Que quelqu'un nous sauve du grand législateur qui croyait tout savoir.
Si mon copain des R.G. me lit qu'il m'oublie, j'ai si mal à ma famille,à mon sang, à mes enfants à venir !
Amitié à tous
M. T.
_____________________________________________________________________________________________________

13/12/06

1) Pour l'expulsion de tous les "délinquants" :
- les clandestins
- les polygames
- ceux qui sont condamnés après leur première peine de prison
(rétablissement de la double peine abrogée par Sarkozy).
- dans le cas des mineurs, c'est toute la famille qui devra subir l'expulsion !
2) Pour l'abolition du droit du sol.
3) Pour l'inversion du regroupement familial.
4) Pour la suppression des allocations aux non Français : création d'une
caisse spécifique en équilibre pour les seuls immigrés légaux.
5) Suppression de l'AME et de toutes les aides aux étrangers illégaux.
6) Suppression du financement des mosquées.
Ne devront être admises en France que les personnes
- qui respectent nos lois et nos coutumes
- subviennent par leur travail à leurs besoins
- démontrent leur volonté d'assimilation et leur amour de la France.
Au nom de quoi les Français seraient-ils le seul peuple à ne pas avoir le
droit de disposer de lui-même ?
M.L.
_________________________________________________________________________________________

4/12/06

Mr Claude Reichman,
Veuillez recevoir mon soutien moral devant l'Etat dictateur et scélérat qui nous prive de Radio Courtoisie et de ses  vérités.
Mais soyez sûr que bientôt ses mensonges lui reviendront à la face tel un boomerang, car la France est devenue une France poubelle ; dirigée par des dictateurs dans leur tour de Babel qui ne tardera pas à s'effondrer.
Ces nantis au pouvoir ne pensent qu'à leur propre intérêt et de surcroît craignent et vos paroles et celles du FN qui pourtant ne dit que la vérité.
Courage dans votre combat.
La chienlit ne durera pas éternellement.
Cordialement.
A. M.
_____________________________________________________________________________________________________

3/12/06

Notre futur président de la République et ses ministres devront, entre autres, pour sauver la France de son marasme :
 - annuler sinon baisser les charges patronales. Les entrepreneurs pourront de cette façon employer plus de personnels, du coup moins de chômage.
- annuler sinon attribuer avec contrôles stricts les avantages sociaux, du coup le problème de l'immigration se résoudra de lui-même,
- baisser les impôts et remettre dans les banques des systèmes d'épargne du type SICAV pour augmenter le pouvoir d'achat des Français,
- laisser le choix aux Français de faire des heures supplémentaires ou de prendre des jours de congés (35 h)
- ne plus compter sur tous les avantages actuels (voitures/appartements de fonctions, nouveaux bureaux et décorations à chaque nouveau ministre ou président, achats d’œuvres d'art qui dorment dans les sous-sols de l'Elysée, restauration par de grands cuisiniers, pensions à vie pour chaque poste occupé, immunité parlementaire...),
- sanctionner tous délits par de sévères amendes, à commencer par les crachats : 30 USD le crachat comme à Singapour.
- utiliser l'argent collecté par l'Etat pour construire des abris en dur avec chambres individuelles pour les SDF.
 Leur but premier devra être l’intérêt de la France et non le leur !
C. A.
_____________________________________________________________________________________________________

 2/12/06
 
Il faudrait appliquer les directives européennes abrogeant le monopole de la Sécurité sociale et de la Retraite .

Il faudrait que la Révolution bleue manifeste devant les sites des URSSAF sans discontinuer afin de les contraindre à accepter ces directives.
 P.-A. B.
_________________________________________________________________________________________

24/11/06

Objet: Articles parus dans la presse, sans commentaire...
Cela se passe en France...
- Saviez vous que de jeunes musulmanes réclament d'être exemptées des cours de sport et de biologie, tout en étant non pénalisées pour leur examen ? (Source : Nouvel Obs)
- Saviez vous que des musulmanes exigent et obtiennent des horaires qui leur sont exclusivement réservés à des piscines municipales ? (Source :Revue politique)
- Saviez vous que des étudiantes musulmanes, à leur examen, exigent et obtiennent d'être accompagnées de leur mari et d'être jugé par une femme ? (Source : Nouvel Obs)
- Saviez vous qu'une association musulmane ("Unir" à l'Université Paris XIII) remet en cause le droit d'un professeur "de culture occidentale" de juger le travail d'un étudiant musulman ? (Source l'Express)
- Saviez vous que des musulmans réclament et obtiennent la suppression de la fête de Noël dans certaines écoles primaires ?
- Saviez-vous que des étudiants musulmans, prenant comme excuse la loi de la laïcité, réclament et obtiennent le retrait des sapins de Noël dans différents établissements scolaires, jusque dans les maternelles ? (Source : Le Parisien)
- Saviez vous que des musulmans réclament et obtiennent l'interdiction du porc ou de la viande non hallal dans les écoles françaises où ils sont majoritaires ?
- Saviez vous que dans l'administration, des musulmans réclament des jours de congés supplémentaires pour leurs fêtes islamiques ?
- Saviez vous que des musulmans réclament des salles de prières dans nos collèges, nos lycées et nos universités ?
- Saviez vous que des musulmans demandent aux écoles, universités et lieux de travail des horaires aménagés pour leurs cinq prières quotidiennes ?
- Saviez vous que des musulmans réclament une révision de nos livres d'histoire pour y intégrer l'histoire de leur pays et de leur religion ? (Source : Nouvel Obs)
- Saviez-vous que dans nos manuels scolaires, vont être supprimés toutes références à Charles Martel ou autres Jeanne D'Arc, afin de ne pas froisser les Français musulmans ?
- Saviez vous que des musulmanes exigent de pouvoir pratiquer des métiers publics (administration, hôpitaux, écoles, justice) avec un tchador ?
- Saviez vous que des musulmanes voilées et étudiantes en médecine exigent de ne soigner que des femmes ? (Source: Le Monde, Le Figaro)
- Saviez vous que l'un des livres les plus antisémites qui soient, « le Protocole des Sages de Sion » (dont HITLER s'est servi pour justifier ses crimes), interdit en France, circule librement dans les banlieues et les librairies musulmanes ?
- Saviez vous que des médecins se sont fait tabasser pour avoir soigné des femmes sans le consentement de leurs maris musulmans ? (Source : Le Monde, Le Figaro)
- Saviez vous que sur bon nombre de collèges français à majorité afro-maghrébine, on trouve les inscriptions "Morts aux juifs", « Mort aux chrétiens » ou "Vive Ben Laden" ?
- Saviez vous que nombre d'associations d'extrême-gauche et de musulmans se disant modérés (www.oumma.com) militent pour la disparition de l'Etat d'Israël et des Juifs ?
- Saviez vous que lors des manifestations contre la guerre en Irak, certains « pacifistes » musulmans exhibaient des portraits de Ben Laden ou de Saddam, (Source Les 4 Vérités)
- Saviez vous que le sauvageon nommé Djamel ayant brûlé vif une jeune fille, Sohane, s'est vu acclamé dans sa cité du Val de Marne lors de sa venue à la reconstitution des faits ? (Source : JT de France 3)
- Saviez vous que les jeunes Noirs et musulmans ayant brûlé vif un vigile de race blanche d'un supermarché à Nantes (en 2002) n'éprouvent aucun remords et sont fiers d'eux ? (Source : Témoignage de l'avocat).
 - Saviez vous qu'un manuel de bonne conduite "Le licite et l'illicite en Islam", vendu en France depuis 10 ans, explique comment un bon musulman doit frapper sa femme : "Avec la main", "sans fouet" ni "morceau de bois", et "en épargnant le visage" ? ( Source :l'Express)
- Saviez vous que des milices islamiques patrouillent dans les rues d'Anvers et d'ailleurs pour "surveiller les mauvais flics blancs racistes" et appliquer leur propre loi ? (Source : Libération)
- Saviez-vous que des nouvelles lois vont obliger la police, l'armée, et la fonction publique en générale à embaucher en priorité des « jeunes » issus de l'immigration et que 35 entreprises dont France Télévision, Peugeot ou encore le groupe alimentaire Casino ont signé un contrat de préférence étrangère pour l'embauche de leur personnel ?
(Source : gouvernementale et syndicale).
- Saviez-vous que dans des lycées, des musulmanes « enfilent leur manteau avant d'aller au tableau afin de n'éveiller aucune convoitise », « que dans des écoles primaires des pères musulmans refusent que leurs fillettes soient laissées dans la classe d'un instituteur remplaçant l'institutrice », qu'une école a dû organiser un sas, sans fenêtres, pour reconnaître les mères, voilées de la tête au pied, avant de leur rendre leurs enfants ? (Source : Le Monde 09/07/04)
- Saviez-vous que dans des écoles primaires, des élèves sont allés jusqu'à instituer l'usage séparé des deux robinets des toilettes, l'un réservé aux "musulmans", l'autre aux "Français"ou qu'un responsable local du culte musulman a demandé de prévoir des vestiaires séparés dans les salles de sport, car, selon lui, "un circoncis ne peut se déshabiller à côté d'un impur" ? (Source :LeMonde 09/07/04)
- Saviez-vous que d'après une étude livrée à la ministre de la Défense, Michèle Alliot-Marie, à la question : « En cas de conflit, seriez-vous prêt à vous engager pour défendre la nation ? Sur dix jeunes de l'immigration, sept répondent non, deux préfèrent rire et se taire et un seulement est prêt à verser son sang pour la France. (Source : Le Point 13/01/2005)
-Saviez vous que les autres communautés religieuses, (hindouiste, bouddhiste, etc.) n'exigent pas de revendications équivalentes ?
Faire suivre sans modération, car nous sommes en train de nous faire islamiser à grand pas...
IL FAUT ABSOLUMENT REVEILLER LA FRANCE ET TOUS LES FRANÇAIS AVANT QUE CETTE SITUATION NE DEVIENNE IRREVERSIBLE.
Allez sortons le gouvernement
Impunité zéro
Pour notre président
Il est sûrement plus coupable
Que la misère des enfants
Qu'il veut enfermer
En bon dirigeant
Allez sortons le gouvernement
Il faut avancer
On est intelligent
On va user les pavés,
User les pavés, user les pavés
Et ils vont reculer
Bien cordialement
T. L.
__________________________________________________________________

 20/11/06

LA LIBERTE !
Liberté de travailler autant que je le veux et gagner beaucoup d'argent,
Liberté de m'exprimer,
Liberté de penser,
Liberté d'entreprendre,
Liberté de créer,
Liberté d'apprendre,
Liberté de faire,
Liberté de vivre LIBRE ! 
Florence
_____________________________________________________________________________________________________

 16/11/06

 Bravo pour votre activisme très intelligent qui est basé sur des faits et sur la responsabilité.
Travaillant a l’étranger, la situation de la France n’est pas brillante et cela sera dur pour moi d’y revenir, connaissant les poids et les freins en France – charges, corruptions de la classe politique française, endettement du pays, etc.
Vive la France ! Vive la République !... Et vive la Révolution Bleue !
Gabriel
_____________________________________________________________________________________________________

12/11/06

Sécurité: il faut que la peur change de camps :que ce ne soit plus les
honnêtes gens qui aient peur, mais les salopards.
Je propose aux Français une méthode pour mettre un grain de sable dans les
rouages du système: la grève générale de l’impôt.
Je soutiens la Révolution bleue.
M. E. C.
_____________________________________________________________________________________________________

12/11/06

Bravo, Monsieur Breton ! Alors que les régimes spéciaux vont couler la CNAV, notre ministre vient d’étendre en catimini les avantages spéciaux des industries électriques et gazières aux futurs employés de la fusion GDF-Suez !
Encore une fois, démission et peur du conflit caractérisent nos gouvernants de tous bords.
T. D.
_____________________________________________________________________________________________________

10/11/06

Voici mes doléances :
Mettre fin à l’islamisation.
Interdiction du voile dans la rue.
Immigration zéro.
Fin du regroupement familial.
Rétablir la double peine.
Déchéance de la nationalité pour les migrants qui ne respectent pas la République.
Refus du communautarisme.
Dissolution des associations qui militent contre la République et qui pratiquent le double langage.
Arrêt des constructions de mosquées ou de leur financement public.
Supprimer l'ordonnance de 1945 sur les mineurs délinquants.
Mettre le lobby sécurité routière au pas.
Supprimer les radars, limitation de vitesse revue à la hausse.
Rétablir les libertés individuelles et redonner du sens à la responsabilité de la personne.
Interdiction de l’interdiction de fumer... sous prétexte sécuritaire ou de santé.
H. C.

_________________________________________________________________________________

5 /11/06

Salutations respectueuses à  Musée de Pegasus Bridge.  
En donnant l'ordre d'arrêter, de placer en garde à vue et d'enfermer en cellule un chef d'entreprise et un journaliste de droite, orateurs pacifiques  du mouvement de la Révolution Bleue, Monsieur Sarkozy attaque son propre  électorat.
Je proteste en adressant immédiatement ce jour un chèque  personnel à Radio-Courtoisie égal à trois fois le montant de la redevance audiovisuelle obligatoire de 116 euros, soit un chèque de 348 euros, déductible … à 66 % de mon revenu imposable !
J'en profite également pour envoyer un don substantiel au  M.L.P.S.
En effet grâce au Mouvement pour la Liberté de la Protection Sociale, tous les  résidents contribuables français qui ne sont pas à la charge d'un régime français d'assurance maladie sont exonérés des cotisations CSG-CRDS et peuvent réaliser une économie de plusieurs milliers d'euros tout à fait légalement.
Vive la liberté ! Vive la République! Vive Claude Reichman !
Une électrice (ex UMP)  habitant le  Calvados.
B.H.
_____________________________________________________________________________________________________
4/11/06

A mon avis, les cahiers de doléances ne sont pas une bonne idée,
sauf à considérer que nous sommes les sujets d'un souverain
que nous devons implorer pour qu'il allège notre fardeau
ou daigne nous octroyer le droit de vivre libres.
Nous ne demandons rien, seulement qu'on nous laisse tranquilles
et qu'on arrête de s'immiscer dans notre vie sociale, familiale,
économique, religieuse, associative, etc.
Ce que Spencer appelait "le droit d'ignorer l'Etat".
La société civile contre l'Etat oppresseur.
RG
_____________________________________________________________________________________________________

3/11/06

Nos gouvernants ont reçu mandat, par la voie démocratique, de conduire les affaires du pays, en particulier de faire les réformes qui s'imposent, d'assurer la sécurité des biens et des personnes, etc.
Je trouve donc scandaleux qu'un premier ministre se croit obligé, avant de prendre toute décision, de demander l'accord des "partenaires sociaux" alors même que l'autorité qu'il détient du parlement n'a plus à être remise en cause. Les Français doivent être consultés par référendum pour savoir s'ils veulent continuer à être gouvernés par les syndicats ou par le gouvernement qu'ils ont élus. Ce qui revient à leur demander s'ils préfèrent confier leur destinées à une minorité sans légitimité ni compétence aucune, plutôt qu'à un gouvernement représentant la majorité issue des urnes. 
J.- B. B.
_____________________________________________________________________________________________________

 1/11/06

Je souhaite un grand débat national télévisé sur le coran et la sunna où seraient réunies les personnes les plus compétentes de par le monde entier sur le sujet.
Je souhaite le rétablissement de la proportionnelle au suffrage universel.
Je souhaite un référendum sur le droit de vote des immigrés.
Je souhaite le rétablissement de la peine de mort.
Je souhaite le rétablissement de la double peine.
Je souhaite le rétablissement du droit du sang.
Je souhaite le rétablissement du service national.
Cordialement.
R. B.
_________________________________________________________________________________

1/11/06

Nous sommes des mêmes fibres. Pour ces raisons, veuillez accepter certaines remarques:
1 - Révolution : Ne reprenez pas ce mot de révolution qui appartient au jacobins, socialo-marxistes, etc. .Les gens corrects ne font pas la révolution. Ils s'y prennent autrement. Les Français qui en subissent les conséquences depuis 1789 souhaiteraient entrevoir d'autres lueurs et entendre d'autres expressions comme renouveau de la France, revalorisation de la France, renaissance bleue ou de la France.
C'est bien de cette révolution républicaine et franc-maçonne de 1789/92 qui a laminé la France dont les Français sensés ont la nausée aujourd'hui. Avant, personne n'était muselé. Les plus grands créateurs étaient d'avant cette date (curieusement, tous les coupeurs de têtes s'empressent toujours dans les salles des ventes d’acheter leurs 'ancêtres' de la période pré-révolution. Depuis, la situation n'a fait que se dégrader. Tant que la France croira aux leurres de la gauche et qu'elle reniera ses racines , elle se perdra.
2-Musulmans modérés en France : Vous savez plus que quiconque que c'est faux. Ils attendent leur heure pour nous faire la fête du mouton.
3- Il faut dénoncer toute la propagande mensongère et la campagne personnelle incohérente de Sarko avec nos fonds publics, y compris à la Sorbonne, lieu d'études.
Il faut dénoncer tout le pillage de la gauche depuis 1789 (meubles et immeubles royaux devenus républicains,.citoyens, caisse de l'Etat).
Il faut dénoncer toute la main mise de la gauche sur la culture, devenu culture d'Etat, etc..
Il faut dénoncer toute la main mise de la gauche sur l'instruction (ne parlons pas d'éducation) y compris dans les établissements dits catholiques.
Il faut dénoncer tous les meurtres, la dette de l'Etat, le train de vie de l'Etat, de ses ramifications partout sous toutes les formes, de toutes les affaires honteuses, etc., l'assistanat abusif dans le but d'avoir prise sur l'individu, le mensonge en permanence...
Nous vous soutenons mais ne reprenez pas le langage de ces sous-produits de la culture.
Prenez connaissance avec notre site www.pegasusbridge.fr (mise en garde), vous aurez une preuve de plus que nous sommes bien dans une dictature.
Musée de Pegasus Bridge
_________________________________________________________________________________________

1/11/06

J’ai réuni les moyens de prouver qu'en effet les labos qui proposent ces remèdes font de la tentative d'escroquerie pour obtenir la précieuse AMM en cachant les résultats des effets des essais cliniques inquiétants, tandis que les notices étant explicites, les praticiens prescripteurs pratiquent le charlatanisme : médecine par l'absurde, la seule dangereuse , la plus chère , la moins efficace , contre nature...
Par comparaison, les médecines naturelles peuvent TOUT traiter sauf quelques cas chirurgicaux....sans risque, à vil prix, avec le SMR (service médical rendu) maximum.
Donc tout faire pour combattre cette médecine absurde avec pléthore de soignants et de bureaucrates Dans le cas d'un assainissement de la santé, les effectifs de la Sécu s'effondreraient, mais rien n'empêche de la mettre en concurrence, elle risque d'ailleurs de s'effondrer, ce qui mettrait le pouvoir dans une situation ingérable car ces gens là sont des incapables....je le pense sincèrement et tout peut le prouver.
Courtoisement vôtre.
C. P.
_________________________________________________________________________________

1/11/06

Suppression des SAFER.
M. L.
_________________________________________________________________________________

1/11/06

Je suis présente à presque toutes vos manifestations. J'y étais également samedi et on m'a également intimé l'ordre de dégager de la place. Après avoir demandé pourquoi au "petit bonhomme" de la préfecture qui se baladait avec ses papiers "officiels" à la main, il m'a été répondu que c'était une question de sécurité. Etant venue en scooter, j'ai regagné mon véhicule, ce qui m'a peut-être évité d'être arrêtée également.
Je vous soutiens par ma présence et dès que je le peux, je deviens prosélyte. Amitiés à tous, on vous aime bien.
Je suis également fidèle auditrice et soutien de Radio Courtoisie, vous vous en doutez bien.
S. G.
_________________________________________________________________________________

30/10/06

Les conseillers, les CFE, aux chambres des métiers, et de commerce doivent informer, en éditant des plaquettes, les créateurs d'entreprise, de l'option désormais offerte de souscrire leur couverture sociale auprès d' assurances privées européennes.
Il me semble, que cette possibilité est toujours niée farouchement au guichet.
De même, les associations de consommateurs telles que UFC et autres, doivent publier des dossiers comparatifs de ces différentes assurances (Sécu nationale comprise), permettant un choix clair de celle qui propose les meilleurs services au contractant.
J. H.
____________________________________________________________________________________________

29/10/06

C'est avec un grand intérêt qu'en tant que chirurgien-dentiste libéral je voudrais m'associer pour exprimer mon mécontentement sur la nouvelle convention dentaire vis à vis des caisses de sécurité sociale qui multiplie par 50 ma cotisation personnelle de sécurité sociale. De 350 € , elle passe à
16 500 €, sans parler des maigres augmentations de tarif consenties comme des injures à notre profession en contre partie ! De qui se moque-t-on ? Eh bien, vive la concurrence européenne et à la faillite du système à la française ! Salutations.
Ph. P.
____________________________________________________________________________________________

29/10/06

Désormais, nous apprenons tous les jours que des bus ont été incendiés, que des individus cagoulés sont montés dedans et ont mis de l’essence, que les passagers et le chauffeur ont réussi à s’échapper…Qui se souvient que l’année dernière dans les mêmes conditions, une handicapée avait été brûlée très gravement ? Les souffrances qu’endure cette malheureuse et sa famille sont passées par pertes et profits de la république en banqueroute. Faudra-t-il  une catastrophe avec une dizaine de morts pour que la majorité « silencieuse » sorte de son apathie et contraigne les capitulards au pouvoir et dans l’opposition à réagir comme il se doit à de tels actes de barbarie ? Nous exigeons le vote et l’application d’une loi anti- violences urbaines articulée autour de quelques principes simples et qui ont fait leurs preuves ailleurs : création d’une juridiction spécialisée de type cour d’assises spéciale composée uniquement de magistrats (recrutés hors du circuit de l’école de la magistrature noyautée par les gauchistes), appliquant en comparution immédiate des peines non individualisées (selon l’exemple californien) de plus en plus lourdes en cas de récidive (rappelons que la loi californienne prévoit la perpétuité en cas de troisième récidive, quel que soit le crime ou le délit) : les auteurs d’actes aussi graves que les guet-apens à des policiers afin de tuer ou l’incendie volontaire de bus rempli de passagers pourraient ainsi en être condamnés aux peines qu’ils méritent : au moins vingt ans de prison !  Lorsque vous prenez le bus à San Francisco, vous pouvez lire un panneau : attention, en cas d’agression du conducteur une peine de cinq années de prison au minimum sera appliquée !
R. W.
_________________________________________________________________________________

 27/10/06

L' écologie est une science qui tend à vouloir préserver l'aspect naturel de nos paysages, les espèces animales, les essences végétales, allant même jusqu'aux réintroductions.
Par exemple, il est de bonne écologie de lutter, contre l'envahissement d'algues toxiques, contre la pollution, et de dévier le parcours d'une route pour préserver le biotope d'une plante rare.
Mais quel est l'avenir des mammifères humains d'origine européenne, de culture millénaire, actuellement confrontés à l' envahissement et, disons le, à une colonisation sans précédent par une variété humaine étrangère, très prolifique et plutôt hostile.
Ces colonisateurs sont persuadés d'être l'instrument de la volonté d'un Dieu, qui leur ordonne de s'imposer contre les mécréants ou polythéistes, et que la terre qu'ils foulent devienne, de ce fait, la leur.
On comprend ainsi la raison de leur arrogance, et leur difficulté à accepter nos lois.
La communauté indigène doit-elle, à terme, disparaître, submergée, ou même être éliminée, sans réaction des écologistes ?
Beaucoup d'espèces animales ou végétales disparaissent dans le monde, lors de leur mise en concurrence avec des variétés importées inappropriées.
Je propose d'ajouter aux objectifs traditionnels des écolos que sur le territoire européen, il soit urgent d'agir pour la conservation et la préservation de la culture occidentale, de son cadre, et d'assurer la protection des populations indigènes et amies assimilées.
J. H.
_________________________________________________________________________________

25/10/06

Quelle que soit l'issue de la présidentielle de 2007, le plus important
sera ce que le futur président proposera comme mode de scrutin pour les
législatives qui suivront. La proportionnelle doit être "le" mode de
scrutin incontournable pour que tous les Français soient représentés à
l'Assemblée.
Et non une dose de proportionnelle comme on l'entend ici ou là. Ou plus
risible, ou plus navrant, instaurer la proportionnelle aux élections
sénatoriales ! On se fout vraiment de notre g...
Salutations et merci pour votre combat pour la vraie démocratie.
W. D.
___________________________________________________________________________

23/10/06

Arrêt du matraquage médiatique, sur la culpabilisation des Français.
Racistes, esclavagistes, responsables des camps de concentration, etc.
Malheureusement ce matraquage fonctionne, la majorité des personnes avec qui je discute se sentent responsables de tous ces maux.
Je lance donc un appel à arrêter la télévision ou lobotomiseur cathodique.
Très cordialement
Y. V.
_________________________________________________________________________________

23/10/06

Oui à la liberté de choisir sa caisse comme on choisit sa banque sa mutuelle.
Plus on accumule les lois, plus, la vie judiciaire et la vie de tous les jours deviennent compliquées. Il faudrait cesser de marcher sur la tête. Comme beaucoup de gens, je constate de plus en plus, et je ne suis pas le seul, que les jeunes gens,  les collégiens, les lycéens  se sentent tous les droits, et que plus rien ne les atteint. Le collège unique, ça suffit, combien de temps encore allons-nous sacrifier des milliers d'élèves qui ne demandent qu'à travailler sur l'autel de l'idéologie maçonnique perverse et imbécile.
Stop à la dictature de la musique commerciale anglo-saxonne instrumentalisée par les medias ! Est-ce pour encore mieux contrôler les individus que l'on abêtit, que l'on analphabétise !
Messieurs les hommes politiques et idéologues qui avez la responsabilité de la vie publique, vous aurez un jour des comptes à rendre, alors, rendez la liberté au peuple, aux braves gens qui ne demandent qu'à vivre en paix et en liberté de penser, de choisir. 
J. P. Y.
_________________________________________________________________________________

23/10/06
 
En premier lieu application des lois abolissant le monopole de la Sécu.
Ensuite priorité à l'éducation nationale : chaque famille reçoit un
chèque allocation scolaire permettant à son enfant de fréquenter l'école de
son choix. (Mettre au programme de l'économie, avec lecture des ouvrages de
Bastiat et Tocqueville)
Suppression des tous ces conseils de ceci, cela, et toute "haute
autorité".
Suppression de toutes les aides et subventions telles aides à l'emploi,
au créateur d'entreprise, etc. sans oublier la fameuse PAC.
Suppression de tous les monopoles existants tels SNCF, EDF, GDF, etc.
Suppression de toutes les participations de l'Etat au travers de la Caisse des dépôts.
Réforme de la justice.
Suppression du code du travail actuel, et que le nouveau ne fasse pas
plus de 20 pages.
Interdiction de se présenter à plus de 2 mandats successifs.
Diminution dans un 1er temps puis suppression de toutes les subventions à toutes ces associations droits de l'hommistes et autres.
Instauration de la FLAT TAX.
Composition du nouveau gouvernement réduite à quelques ministères et non plus pléthore comme actuellement.
Revoir totalement la politique d'immigration.

J. R.
___________________________________________________________________________

23/10/06

Non au matraquage fiscal !
- suppression de l'ISF, de l'impôt sur les successions, de la redevance audiovisuelle !
- Fin du financement des associations bidon !

Non à la chienlit !
- Réhabilitation d'un service militaire obligatoire pour les jeunes à "réinserrer", avec bataillons
disciplinaires, destinés notamment au débroussaillagedans le sud, la lutte contre les incendies, des
actions humanitaires en Afrique.... et pour les pire récidivistes et récalcitrants, un petit tour à
Djibouti encadrés par la Légion ne leur ferait pas de mal.
- Suppression des allocations pour les parents
- Application de la double peine

Non à l'asservissement du pays pour le compte de la fonction publique !
- Suppression des régimes spéciaux
- Alignement des modes de cotisation retraite public/privé
- Généralisation de la retraite par capitalisation
- Réinjection dans l'Education nationale des profs qui sont planqués dans les syndicats, mutuelles ...
- Non renouvellement des départs à la retraite

Non à l'islamisation forcée et au politiquement correct !
- Un référendum sur l'entrée de la Turquie dans l'UE
- Obligation de publication des comptes de toute association cultuelle.
- Fin du financement par le contribuables des organisations propageant l'islam
- Abrogation de la loi Gayssot et de toute loi liberticide

... et bien d'autres mesures de sauvegarde

PLR
Paris
___________________________________________________________________________

Non seulement nous devons dire non à la Turquie, mais aussi à l’Albanie qui est une tête de pont au même titre que la Turquie pour un débarquement massif des islamistes.
Rappelons-nous du vol du territoire yougoslave.
A quand le renvoi des politiques vendus ?
A. L.
_________________________________________________________________________________

Je demande un référendum sur l'immigration.
C'est un problème qui ne peut être traité par quelques personnes bien
placées.
P. R. A.
___________________________________________________________________________

Selon un adage américain, bien valable pour la France, « si (les politiciens) ne sont pas dans la solution, c’est qu’ils sont dans le problème ! ».
Faisons leur un cadeau : ne seront pas poursuivis ceux qui auront démissionné de leurs mandats avant la révolution bleue …
R. L.
_________________________________________________________________________________

Par priorité, abroger deux lois :
1. La loi du sol : pas de Français automatiques.
2. La Loi Gayssot, parce qu'elle est liberticide pour les uns et n'agit que dans un sens.

Ces lois provoquent ce qu'elles combattent .Les Français ne sont ni racistes ni xénophobes.
Mfc
_________________________________________________________________________________

Une grande majorité de l'opinion ne cache plus son aversion de la classe politique. Les gens ont l'impression qu'on leur a confisqué le pouvoir d'influer par leur vote sur la direction des affaires de la nation. Ils ont raison et j'y vois trois causes majeures : la symbolique de la République, le dévoiement des institutions et l'Homo Politicus.

Le passé nous montre que la nature profonde d'une république n'a d'autre avenir que de dériver vers l'oligarchie, la dictature ou l'impuissance. Il serait peut-être temps de "rompre" avec ce système qui a fait son temps en transformant ce pays en véritable démocratie. Le pouvoir du Peuple, par le Peuple et pour le Peuple ...

Les institutions sont corrompues qui dessaisissent les élus au profit de minorités sans pouvoir légitime dont les membres se cooptent entre eux : les partis politiques, les syndicats, les juges, les conseillers d'Etat, les hauts fonctionnaires des finances, et autres corporations que la Révolution avait interdites. Exemple parmi tant d'autres: est-il normal que les députés ne puissent voter chaque année que sur une part infime du budget de la Nation, tout le reste étant adopté comme services déjà
votés ? Rendons le pouvoir aux représentants du peuple, ne le co-gérons pas avec des personnes ou des lobbies qui ne représentent qu'eux seuls.

Même s'il est parfois impuissant ou manipulé, l'homme politique concentre sur lui nos rancœurs. Ce n'est que justice. D'un point de vue humain, l'homme qui se cache derrière l'élu politique - à de rares exceptions près - n'est qu'un cabot. Pour vivre, il a besoin d'exister, de se montrer, d'être aimé (vraiment?), de se croire important et, bien sûr, le meilleur. Le pouvoir pour le "Moi-je" n'est pas un moyen de faire le bien autour de lui, c'est un but d'assouvissement narcissique.
Cet homme se double d'un professionnel. Ceci est particulièrement insupportable. Clemenceau disait que la guerre est une chose trop importante pour la confier à des militaires. Contrairement à un président encore en exercice, je prétends que la politique est une chose trop importante pour la confier à des professionnels. Il est facile de se débarrasser des Homo Politicus si on leur supprime à la fois leurs tribunes et leurs revenus. Considérons alors qu'à l'avenir un élu n'aura droit, comme à Athènes ou à Rome dans l'antiquité, qu'à une seule mandature du peuple et que le pays ne leur remboursera que leurs frais réels.

(J'adhère bien sur à la totalité des doléances que j'ai lues sur ce site quant à la spoliation fiscale et sociale que nous subissons tous durement.)

Thomas F.
_________________________________________________________________________________

Vu
-la gravité de la situation, qui rappelle les débuts du terrorisme en Algérie (embuscades, incendies...) que nous sommes nombreux à avoir vécus,
-le manque d'idées du gouvernement, si l'on excepte les "couillonnades"
-son souci électoraliste, mais savent-ils qu'il y aura un candidat musulman?
-son immense trouille de la bavure,
et compte tenu que:
-le futur locataire de l'Elysée sera obligatoirement UMP ou PS
-le scrutin "législatif" et les "fronts républicains" scandaleux, qui n'épargneront cette fois ni de V. ni Bayrou (y pensent-ils, sauf à se renier?)

S'il n'y a pas aboutissement heureux de l'Union préconisée par Le P. qui devrait voir s'effacer de V, Mégret, Bayrou (oui, lui aussi) et l'on comprend qu'il puisse leur en coûter, ce qui serait un "tsunami" en Europe et dans le monde, et qui pourrait amener "LE" candidat -nécessairement battu au 2ème tour, et alors?- à 28, 30 % ou plus, faisant exploser cette Vème merdique

l'on repartira pour 5 ans UMPS, une faillite financière et une guerre civile!

L'urgence:
-création de brigades d'élus et de candidats, les premiers mouillant peu leurs chemises à ce jour, les autres pas du tout, qui seront plus représentatives que les cloportes de l'Assemblée dite, à tort, Nationale et qui patrouilleront en ville et en campagne, de jour comme de nuit, faisant ce que la police ne peut plus faire par crainte et faute de moyens: Combien de bataillons -sic- pour 500000 élus de toutes sortes, 2 millions de candidats?
-avec l'Espagne et l'Italie, négociations avec nos vis-à-vis de l'ex et défunte AFN, en vue de la création sur leurs territoires désertiques de camps de concentration/rédemption pour tous les délinquants qui encombrent nos prisons ce qui sera, pour un grand nombre, un "retour au pays" dont ils se plaisent à revendiquer l'appartenance! Avec pelle et pioche, bien entendu, pour une mise en valeur du Sahara dont il est fait peu de chose depuis notre départ! Que de Las Vegas y pourraient voir le jour! Et tout plein de mosquées sinon de casinos!

Bien à vous et à demain à la R.B.

J. P. H.
_________________________________________________________________________________

1) bloquer les prélèvements publics à un certain pourcentage du PIB et
l'inscrire dans la constitution.
2) interdire à l'Etat et aux collectivités territoriales de dépenser plus
d'argent que le budget accordé.
3) distinguer dans le budget le budget de fonctionnement, qui doit être
verrouillé en pourcentage et pour lequel il est interdit de recourir à
l'emprunt, du budget d'investissement lui aussi verrouillé en pourcentage.
4) ajouter un article à la Constitution où il sera interdit aux
fonctionnaires d'emmerder les Français.
J. C.
___________________________________________________________________________

"Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l'utilité commune."
Article 1er de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen sur les dix-sept adoptés le 26 août 1789 par l'Assemblée nationale constituante. Ce texte fondateur sur lequel prétend encore s'appuyer notre société est en grand danger. D'inspiration américaine dans sa forme, il puise ses racines dans la philosophie des lumières, chez les libéraux, chez les naturalistes ou dans la théorie des droits naturels. Il défend l'individu et pose les règles préalables à toute constitution politique. Deux siècles après, les théories collectivistes et socialistes, où l'intérêt du groupe prend le rang sur l'individu, l'ont vidé de toute sa substance. Les faux défenseurs de nos Droits ( les "Droits-de-l'hommistes", les "Egalitaristes", les "Partageux"...) ont réussi l'incroyable vol de ce texte - dont il restera un jour à écrire l'histoire - pour mieux le détourner de son but en usant du subterfuge admirable de provoquer chez les victimes une aversion chaque jour grandissante pour l'objet le plus précieux dont il se sont fait soulager ! Ne lit-on pas, en effet, quelque part, chaque semaine, des libéraux naïfs se plaindre des Droits de l'Homme, alors qu'ils ont été conçus par eux et pour eux...
Le principe d' Egalité est le principe le plus important à reconquérir car il me semble la cause essentielle de nos malheurs. Aucun texte de lois ne devrait le contredire. La Loi doit être la même pour tous. Le législateur ne doit pas confondre l'égalité des droits et l'exigence de leur réalisation matérielle: chacun a le droit de de devenir riche, rien ne l'interdit; légiférer en sorte que chacun le devienne réellement, c'est traverser le miroir et changer le type de la société. Parce que, pour y arriver, il faut prendre aux uns pour redonner aux autres. Ainsi que devient l'égalité des Droits dans cet exemple ? Une spoliation qui se double d'une discrimination.
Au prétexte que certaines catégories de la population se trouvent matériellement plus malheureuses que d'autres (ne sommes-nous pas cependant le malheureux d'un autre...) et au nom d'une morale et d'un humanisme respectables, mais dangereux parce qu'idéologiques ou naïfs, nos élus créent pour elles des droits que n'ont pas les autres. Pour réduire les prétendues "inégalités sociales" qui ne sont que des différences, loin de cimenter la nation sur la base d'une loi commune, on la démembre et on la communautarise en catégories au risque de les voir s'affronter un jour. Pire, le Conseil d'Etat reconnait le principe de la discrimination positive.

Je demande donc que soit créé une sorte de Cour Suprême de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, saisissable par tous, chargée d'éliminer systématiquement en droit français, tous textes ayant valeur de loi qui contreviendraient au principe d'égalité du premier article et à tous ceux qui sont contenus dans les seize autres.
F. D.
_________________________________________________________________________________

Démission des fonctionnaires candidats à toute élection
Pour mettre fin à la République des technocrates dénoncée par la Révolution bleue, et remettre les citoyens issus du privé à égalité de chances avec les fonctionnaires, il faut obliger tout fonctionnaire candidat à une élection à démissionner de la fonction publique avant le jour de l'élection.

Arthur
_________________________________________________________________________________

J'ai lu le projet EURABIA en anglais dans la chronique de Gérard PINCE. C'est effrayant.
Malheureusement ll y a plus terrifiant encore: Voyez le film " La Vérité qui dérange" . L''ancien Vice -Président des Etats-Unis Al Gore met en garde l'humanité toute entière sur les conséquences du réchauffement de la planète.
La classe politique actuellement en campagne pour les Présidentielles n'aura pas le courage de faire face. Elle montre qu'elle est tout simplement "incapable".
Chacun de nous doit absolument agir maintenant car
" La seule condition au triomphe du mal, c'est l'inaction des gens de bien" de Edmund Burke dans "La Révolution Bleue est en marche" de Claude Reichman.
"The era of procrastination of half measures, of soothing and baffling expedients, of delays is coming to its close. In its place we are entering a period of consequences"
de Winston Churchill cité dans www.climatecrisis.net.
Pour ma part en tant que contribuable, je suis le plan d'action suivant
A) je quitte légalement la sécurité sociale qui est prétexte de déresponsabilisation de chacun, en souscrivant une assurance auprès d'un organisme européen au 1er euro.
B) J'informe mon entourage.
C) Je participe aux manifestations de la Révolution Bleue.
En tant que citoyen je reduis mes émissions de dioxide de carbone pour contribuer à réduire le réchauffement climatique.
Que faire de plus?
BDH.
_________________________________________________________________________________

Dans son livre récent "du Bon usage de la guerre civile en France", le professeur Jacques Marseille rappelle historiquement que la France pour évoluer a besoin d'un grand chambardement , alors que les pays anglo-saxons, le pragmatisme aidant, évoluent dans la continuité et la constance de leurs institutions.

Depuis mai 1968, c'est-à-dire depuis 38 ans la France exceptionnellement n'a pas fait sa révolution. Gageons que la Révolution Bleue qui se veut lucide et pacifique remette la France sur les rails tout en lui épargnant les tentations totalitaires et les horreurs des réglements fratricides.

C'est pourquoi,

-Avec Jean Montaldo "Chirac et les 40 menteurs...", nous disons NON à la corruption.
-Avec Thierry Desjardins "Mr le Président, c'est une révolution qu'il faut faire !", nous disons NON à la nouvelle aristocratie du système et à ses privilèges.
-Avec Maurice Druon, "la France aux ordres d'un cadavre", nous disons NON au régime semi-marxiste qui régit la France depuis la Libération et à la dictature des syndicats qui mine le pays.
-Avec Claude Reichman, "le Secret de la Droite", nous disons NON à la trahison permanente des hommes politique qui se prétendre être de Droite.
-Avec Philippe de Villiers "Les Mosquées de Roissy", nous disons NON à l'islamisation programmée de la France.
-Avec Alexandre del Valle "la Turquie dans l'Europe", nous disons NON à la déculturation de l'Union européenne.
-Avec Nicolas Baverez, "la France qui tombe", nous disons NON à la faillite de la France.
avec le général Pierre-Marie Gallois, "Devoir de vérité", nous disons NON à l'abandon de souveraineté de la France.
-Nous disons NON à l'appauvrissement par un fiscalisme féodal.
-Nous disons NON à nos frontières passoires.
-Nous disons NON à l'immigration-invasion.
-Nous disons NON au pouvoir médiatique à la solde du politique.
-Nous disons NON au dictat de Bruxelles.
-Nous disons NON à la discrimination positive.
-Nous disons NON à la HALDE véritable tribunal politique
-Nous disons NON à la construction de mosquées avec l'argent des contribuables.
-Nous disons NON à l'existence de zones de non-droits.

Avec la Révolution Bleue,nous disons OUI au relèvement économique, militaire, diplomatique de la France et à sa renaissance identitaire.

P. W.
_________________________________________________________________________________

Monsieur le Président de la République, Monsieur le Premier Ministre,

Vous oubliez la majorité de vos concitoyens dans vos discours et vos actions quotidiennes. Vous attribuez la responsabilité de tout le mal présent à ces mêmes concitoyens et édictez des mesures qui vont clairement contre leurs intérêts. Nous, vos concitoyens, nous vos électeurs traditionnels, ressentons votre attitude, vos jugements injustes comme une atteinte à notre dignité d'hommes, notre conscience de citoyens, de républicains. La direction que vous prenez ainsi vous éloigne de votre peuple, et vous aliène à jamais sa loyauté.

Vous serez responsable devant l'Histoire de la terrible trahison que vous avez choisi d'assumer dans toutes ses conséquences. L'Histoire vous jugera sévèrement. Le nom de vos ancêtres sera à jamais taché de félonie. Vous bradez notre pays à des intérêts étrangers. Vous dirigerez peut-être un jour les armes de votre police et de l'armée contre ceux qui vous faisaient confiance. Vous avez déjà muselé la presse, courbé l'opinion, réduit à l'impuissance l'expression de nos ressentiments, de nos simples sentiments.

Si vous croyez à Dieu, préparez vous à affronter sa colère. Si vous êtes indifférents à la menace de son jugement, n'oubliez jamais que vos enfants auront le lourd fardeau de porter votre nom. Si vous voulez conjurer la malédiction dont vous vous rendez dignes, revenez à la raison. Cessez d'écouter les faux amis qui vous manipulent. Soyez dignes du général de Gaulle, de l'appel du 18 juin, et non des héritiers spirituels du Maréchal, qui avait au moins pour lui l'excuse de devoir assumer les conséquences de la défaite militaire, ce qui ne sera même pas pour vous un embryon d'excuse.

Vous êtes à la croisée des chemins. Ou plutôt vous l'avez dépassée. Il vous reste juste un peu de temps pour revenir en arrière et inverser le cours de l'Histoire. Réfléchissez-y. Réfléchissez bien. Il ne vous reste plus beaucoup de temps avant le point de non retour. Etes-vous inconscients ? Ne voyez-vous pas l'avenir que vous nous préparez ? Voulez-vous que la France devienne le Liban de demain ? Attendez-vous les premiers égorgements de quartiers entiers pour comprendre où nous mène votre incurie ? La France va-t-elle devenir l'Algérie où l'on démembre les bébés au nom d'Allah ? Prenez bien garde à vos nouveaux amis : contrairement à ce que vous semblez croire, ils ne vous épargneront pas. Vous y perdrez votre âme, l'honneur et la vie. Vous pensez que nous sommes vos ennemis ? Quelle étrange substance psychotrope avez-vous absorbé pour croire cela ? Vous vous trompez d'ennemis. Vous vous trompez d'amis. Votre égarement causera probablement notre perte. Souvenez-vous de ceci : la votre est encore plus certaine, et sera le fait de ceux pour qui vous aurez tout sacrifié : l'héritage de la France, la culture occidentale, le gouvernement au nom du peuple, pour le peuple. Ne comptez pas sur leur gratitude, c'est un mauvais calcul. Un calcul faux. Une erreur que vous reconnaîtrez tôt ou tard. Vous pouvez décider encore si ce sera trop tard, ou si vous serez ceux que tous honoreront pour avoir redressé la barre avant l'écueil.

Un Français du peuple français en colère.
D. L.
_________________________________________________________________________________

Il y a quelques mois j'étais en mission de conseil au siège d’une grande banque. Au hasard des conversations au coin de la machine à café, lorsque les esprits commencent à se relâcher, je me suis aventuré à évoquer cette initiative populaire appelée Révolution Bleue. Je précise que mon auditoire devait avoir une moyenne d'âge de trente ans, voire moins. Mal m'en a pris! « Un salaud de capitaliste s'est glissé parmi nous ! » « Un dangereux trublion vient troubler la torpeur des classes moyennes ! » Certains avouent quand même leur dégoût vis à vis des dérives de l'Etat. Mais de là à faire la révolution...: "Je risque de perdre mon boulot!" De toute façon rien ni personne n'a réussi à faire bouger les classes moyennes en France depuis 1789. Qu'on se le dise: la banque n'admet pas de révolutionnaires dans son sein parce que la banque gouverne le monde. Ce révolutionnaire on l'aura à l'oeil. De fait l'atmosphère d'une banque rappelle vaguement celle d'une prison pour cadres. Mais non, les musulmans sont des gentils. "Les salauds, c'est Le Pen et ses amis". Enfin voilà par le menu des réactions de gens qui sont en moyenne des Bac+ 5. Il faudra encore beaucoup de souffrances, avant de remuer ce qu'on appelle de façon un rien grotesque "les Français et les Françaises".
N. J.
_________________________________________________________________________________

 J'accuse les parasites qui font semblant de diriger la France depuis plus de trois décennies de :Lâcheté, mensonge, incompétence.Ces individus parasites, qui osent s'appeler "hommes politiques", de gauche comme de droite , affaiblissent la nation française :
Non respect des lois existantes et du dernier référendum, invention de nouvelles lois au détriment de la population française, pour favoriser une invasion étrangère.
Ces parasites n'ont pour les Français que mépris, mais par contre privilégient leurs prébendes.
Ces parasites, de gauche et de la fausse droite, débarrassons -nous en .
V. S.
_________________________________________________________________________________

 Moi E.R, né en 1955 dans ladite "République Française", petit créateur sur pierre indépendant, vivant chichement de mon art, mais passionné par celui-ci ( www.licorne-bleue.com )mesure aujourd'hui toute l'étendue de l'imposture de la dite "république ":
Il est aujourd'hui de notoriété publique que celle-ci n'est qu'une construction idéologique de la secte maçonnique régnante, alliée au pouvoir de l'argent apatride .
Le personnel politique étant là pour "amuser la galerie"de "droite ou de "gauche"... Au fait à quand remonte ce clivage ?
Sous couvert d'une "révolution française", ces puissances ont pris le pouvoir en 1789, commis le premier génocide moderne en Vendée, payé une bande de soudards afin de répandre le chaos, la haine de classes et l'anarchie (la terreur que reprendront ses fils "spirituels": Lénine, Staline, Mao, Pol Pot etc. avec le succès que l'on sait .....).
Le meurtre de Louis XVI n'est que la première étape décidée par les suicideurs de la civilisation  française, commis par les bandes organisées ci-dessus citées.
Celles-ci, aujourd'hui, règnent sur toute la planète qui est sommée de se soumettre :
1: Au matérialisme utilitariste progressiste, en rabotant toujours davantage des cervelles "citoyennes". 2 : Au nivellement par le déclassement humain généralisé (ce qui assure un troupeau humain malléable à souhait, consommateurs providentiels de toutes les "machines à fric " planétaires, encadrés il est vrai par des "clercs" et des "techniciens" aux ordres . )
Comme en 1789, le peuple, lui, est cois ! Aujourd'hui plus que jamais !
Panem et circenses.
Tout ce que je souhaite à mon pays, c'est donc que son peuple retrouve la mémoire afin de retrouver son Roi. ( le roi est mort, vive le roi !)
C'est-à-dire qu'il renoue le fil de sa propre civilisation, de sa propre culture,bref de son âme immortelle, un instant traînée dans la boue de l'histoire.
Les Rois ont fait la France, le Roi la sauvera !
L'homme le plus moderne est celui qui aura la plus longue mémoire...
Voilà le résumé de toutes mes doléances.
Cordialement,
Au Roi !
E. R.
_________________________________________________________________________________

Vive la révolution bleue, vive Claude Reichman et Jean Christophe Mounicq !
Stéphane
_________________________________________________________________________________

Imaginez la scène :
Vous allez dans un restaurant.
Il reste beaucoup de tables libres, mais on vous place très mal, dans un endroit moche et bruyant. On vous sert très mal. Pendant votre repas, vous apercevez d’autres convives beaucoup mieux traités, plus vite servis. Ce qui vous agace, c’est que ces convives ne vous semblent pas du tout mériter un meilleur traitement que vous : au contraire, ils sont exigeants, discourtois, leurs nombreux enfants sèment le désordre et gênent le service.
Vous tentez gentiment de demander quelques explications au personnel mais vous êtes sèchement rembarré.
Vient le coup de grâce: l’addition. La vôtre est salée, et vous êtes sommés de payer immédiatement. Par contre, les clients tapageurs que vous aviez repéré sont invités par la maison et s’en vont sans rien payer et sans dire merci.
Franchement, retourneriez-vous dans un tel restaurant ? Non, bien entendu.
Et pourtant, vous y allez tous les jours. Cet infâme restaurant s’appelle l’Etat. Tous les jours, il vous vole le fruit de votre travail pour le réattribuer à n’importe qui. Il est la source de tous vos maux, de tous vos découragements, de toutes vos frustrations.
L’ETAT EST DEVENU VOTRE PIRE ENNEMI, CAR IL EST AUX MAINS D’UNE CLASSE POLITIQUE DECADENTE ET CORROMPUE.
TOUS ENSEMBLE, CHANGEONS !
A.C.
_________________________________________________________________________________

La France n'est plus une démocratie ! L'équilibre des pouvoirs institutionnels est rompu. Le vote du Peuple est détourné, interprété, instrumentalisé au profit d'une oligarchie de fonctionnaires et de syndicats.
L'exécutif est omnipotent et plus rien ne le contrôle. Les contre pouvoirs
ont disparu.
Le Parlement est impuissant.
La Justice est politisée et dogmatisée!
La France n'est plus un Etat de Droit !
Les droits naturels de l'homme, droits acquis suite à des siècles de
lutte et une révolution, ne sont plus respectés tandis que les faux droits se multiplient. Les liberté sont bafouées : liberté de pensée, liberté
d'entreprendre, liberté de choix, liberté d'expression...
La propriété privée n'est plus respectée.
L'irresponsabilité règne.
Les valeurs de notre civilisation sont caricaturée, brocardées et
sifflées.
La France subit toutes les utopies sociales, politiques, économiques
dans un mouvement brownien que plus personne ne cherche à arrêter.
ON NE RESOUD PAS LES PROBLEMES AVEC CEUX QUI LES ONT CREES.
IL FAUT LES VIRER !
IL FAUT REPRENDRE LE POUVOIR !
S. D.
_________________________________________________________________________________

Depuis 30 ans rien ne change dans ce pays. Une crise économique qui dure 30 ans, est ce possible ? Surtout qu'elle n'est pas encore terminée !
Tous ont fait la preuve de leur incapacité à gouverner, et je ne crois guère aux gesticulations de Sarkozy qui parle plus qu'il n'agit. Le problème, c'est qu'il faut se l'encaisser 5 ans, lui ou la miss Royal, avec au bout du compte une autre fausse alternance comme on en connaît depuis 30 ans.
On ne me fera pas croire que ces personnages peuvent soigner le pays. Aux prochaines élections je vote Le Pen. On nous a fait croire que c'était un raciste, alors qu'aujourd'hui tout le monde ose enfin parler de ce dont il parle depuis 30 ans. Un jour, il aura peut-être sa statue, comme Reagan aura la sienne à Varsovie.
C. D.
_________________________________________________________________________________

J'ai lu attentivement le communiqué de "Résistance". Ce n'est certainement pas avec des pétitions qu'on luttera contre des bandes armées et contre la noblesse "politico affairiste" française corrompue qui remplace son propre peuple par des populations étrangères.
C'est très très grave pour les générations futures. Il faut absolument faire quelque chose ! Je me sens responsable car j'ai voté "naïvement" pour Chirac au 2ème tour des présidentielles de 2002. Je vois que j''ai commis une grave erreur.
Je n'ai pas peur de manifester. J'habite Caen. Je voudrais savoir où a lieu le rassemblement dans le Calvados le jeudi 19 octobre.
Une résistante
B H.
_________________________________________________________________________________

Alors que les Français appartenant à la sensibilité de la droite dite « nationale » (FN de Le Pen, MNR B Mégret, MPF de Villiers, la droite souverainiste de l’UMP avec Myard , Dupont-Aignant , Révolution Bleue de Reichman ) représentent à peu près 25 % du corps électoral (plus que la seule UMP sarkoziste), ils n’ont aucun député ou sénateur pour les représenter au Parlement à l’exception des quelques rares de l’UMP qui n’ont aucun poids. Pour information, le parti communiste qui a formé Pol Pot et défile avec les partisans du Hezbollah a fait 3 % aux dernières élections présidentielles (contre 17,5 % à le Pen) mais possède plus de dix députés et un groupe parlementaire grâce aux magouilles du parti socialiste qui lui ont laissé des circonscriptions. C’EST INACCEPTABLE et contraire aux lois les plus élémentaires de la démocratie. Ce scandale a des conséquences : comme les subventions aux partis politiques et les temps de parole accordés dans les médias sont comptés au pourcentage du nombre d’élus, les représentants de la droite nationale sont rarement invités à s’exprimer. Des émissions consacrées à des sujets comme l’immigration ou l’insécurité se font en dehors de leur présence entre individus du même avis. Il n’y a donc pas de débat contradictoire : les téléspectateurs sont trompés. Par ailleurs, il semblerait d’après "le Monde" que les maires rechignent à donner les fameuses cinq cents signatures nécessaires pour être candidat à la présidentielle. Dès lors, l’ hypothèse de l’absence d’un candidat de la droite nationale n’est plus à exclure, ce qui placerait la France au niveau du régime castriste ou nord-coréen ! Nous exigeons par conséquent :
1) l’établissement de la proportionnelle aux élections législatives.
2) le pluralisme de l’information par rapport aux scores faits lors du premier tour des dernières présidentielles.
3) l’anonymat des cinq cents signatures afin que les maires puissent les accorder sans subir de pressions ou de représailles.
WM
_________________________________________________________________________________

1° Nous demandons la LIBERTE pour entreprendre sans contraintes fiscales, sociales et politiques et l’abolition de tous les PRIVILEGES.
A -suppression de la Sécurité sociale.
B- suppression de toutes les retraites sous leur forme actuelle, remise à plat générale avec un montant minimum et tranche maximum avec une remise au prorata du temps travaillé et annulation de tous les régimes spéciaux.
C- abolition du statut de fonctionnaire et responsabilité de tous les corps de métiers de l’Etat comme pour le privé.
D -pour l’immigration : STATUT DE RECIPROCITE avec tous les Etats dont nous subissons l’émigration, et du point de vue religieux même réciprocité.
E- audit de toutes les associations qui bénéficient de subventions de l’Etat et rejet des subventions en cas d’inutilité des associations ou de népotisme.
F- retirer la nationalité française à toute personne ayant commis des délits et des crimes et expulsion vers le pays d’origine, ainsi que toutes formes inacceptables par rapport à notre droit (excision, bigamie, mariage forcé, prostitution, drogues, droit commun).
G- audit de l’Etat et des responsables financiers, politiques, économiques et sociaux et condamnations à la clef.
P.G.
_________________________________________________________________________________

Je suis entièrement d'accord avec vous pour arrêter ce scandale. Continuez nous vous suivons.
J.G.
_________________________________________________________________________________

Mon blog, dans ses pages politiques, est un cahier de doléances à lui
tout seul.
www.gillesgripari.com
_________________________________________________________________________________

L'
immigration ruine la France et la rend invivable.
Si on leur posait la question, 95 % approuveraient cette opinion.
Alors comment se fait-il que les politiques s'acharnent à favoriser l'immigration ?
Ils préfèrent les étrangers à leur propre peuple !
Foutons-les dehors, comme ça ils seront encore plus vite parmi ces étrangers qu'ils adorent !
NOS GOUVERNANTS NOUS TRAHISSENT. EXPULSONS-LES AVANT D'ÊTRE NOUS MÊMES CHASSES DE NOTRE PAYS
A.C.
_________________________________________________________________________________

Chaque jour qui passe, le Français qui travaille en France
s'appauvrit ,au profit des nantis de tout bord : fonctionnaires,élus corrompus,faux chomeurs,faux
malades,immigrés illegaux et légalisés par des hommes politiques inconséquents qui bradent notre pays à leur profit .
L'exode par millions de nos jeunes diplomés et entrepreneurs
dynamiques va précipiter cette régression, c'est mathématique!.
Alors STOP !!
Messieurs les politiques et vos complices médiatiques qui ruinez
notre pays,
PARTEZ ! et le plus tôt sera le mieux pour la France .
C'est le plus beau cadeau que vous puissiez lui faire.
MERCI d'avance.
B.G.
___________________________________________________________________________
1) Villeurbanne (69100) Y aura-t-il une manifestation, ou sinon à Lyon ?
2) Essayez de diffuser les discours en vidéo ou bien en sonore ! Merci
Bien à vous, bon courage, bonne chance.
S.P.
___________________________________________________________________
Je sais, la critique est facile, mais : vous ne pourriez pas mettre un peu d’ordre dans votre blog ?
Je découvre votre site, je suis nouveau, je suis très intéressé. Mais par où commencer dans un tel fourbi ?
Prenez exemple avec : http://www.lesalonbeige.blogs.com/
Bien à vous, on se verra si j’arrive à retrouver dans votre blog les informations qui me sont nécessaires pour participer à votre manif !
Sylvain.
_________________________________________________________________________________

Ma fille qui est en train de travailler pour obtenir un doctorat de biologie me dit toute la misère des chercheurs français. A lieu de chercher sur leurs microscopes ils cherchent des crédits, des bourses... Il n'y a pas d'argent contrairement à se qui se passe dans les autres pays. D'ailleurs elle va sans doute retourner au Canada où elle a passé sa maîtrise pour retrouver des conditions de recherche favorables. Elle s'offusque aussi des chercheurs fonctionnaires qui terminent leurs expériences à 16H55 pour pouvoir sortir à 17H!
Donc des sous pour la recherche et pas de bla bla avec effet d'annonce!
J.P.R.

Accueil | Articles | Livres | Agenda | Le fait du jour | Programme